What will your story be?

en

Et si vous pouviez aider à prévenir le cancer du col de l’utérus grâce à un vaccin?

Le VPH est responsable de presque tous les cas de cancer du col de l’utérus.

Heather* ne pensait pas que ça lui arriverait

Vraie patiente canadienne atteinte du cancer du col de l’utérus. Peut ne pas être représentative de tous les patients.

Le VPH est responsable de presque tous les cas de cancer du col de l’utérus.

On estime que quatre cas de cancer du col de l’utérus sont diagnostiqués chaque jour au Canada.

Voici les faits

Fait no 1 :

Entretenir une relation monogame ne vous protège pas contre une infection par le VPH.

Quiconque a déjà eu une relation sexuelle avec une autre personne peut contracter le VPH.

  • Il suffit du contact avec un seul partenaire infecté pour contracter le virus.
  • Vous pouvez avoir des relations sexuelles avec une personne infectée sans savoir qu’elle est porteuse du virus.
  • Vous pouvez transmettre le virus sans savoir que vous êtes infecté(e), car les symptômes peuvent ne pas être visibles. Chaque partenaire ayant des relations sexuelles peut être infecté pendant de nombreuses années sans le savoir.

Fait no 2 :

Si vous avez déjà été actif sexuellement, vous pourriez avoir contracté une infection par le VPH.

On estime que 3 Canadiens actifs sexuellement sur 4 contracteront au moins une infection par le VPH au cours de leur vie.

Le VPH, ou virus du papillome humain, est l’infection transmissible sexuellement la plus fréquente actuellement dans le monde et peut toucher toute personne active sexuellement, aussi bien les femmes que les hommes. L’utilisation de condoms peut réduire le risque de contracter le VPH, bien que cette infection soit très contagieuse, et les condoms n’offrent pas une protection complète. L’infection peut tout de même être transmise par simple contact cutané ou buccogénital, sans qu’il y ait relation sexuelle complète.

Fait no 3 :

Si vous êtes un garçon, un homme, une fille ou une femme de 9 à 45 ans, il n’est pas trop tard pour vous faire vacciner.

La vaccination contre le VPH N’EST PAS réservée aux jeunes. Vous pouvez contracter le virus à n’importe quelle étape de votre vie sexuelle active.

GARDASIL®9 est un vaccin qui aide à vous protéger contre neuf types de VPH qui peuvent entraîner certains cancers et maladies liés au VPH. Il est indiqué chez les garçons, les hommes, les filles et les femmes de 9 à 45 ans.

Fait no 4 :

Même si vous avez déjà contracté une infection par le VPH, vous pouvez tirer des bienfaits de la vaccination contre le VPH.

Il existe plus de 100 types de VPH différents, dont environ 40 types qui infectent les voies génitales. Par conséquent, avoir une infection par un type de VPH particulier n’empêche pas d’en contracter une autre. Et si vous avez déjà contracté une infection par l’un des types de VPH contenus dans le vaccin, GARDASIL®9 contribuera à vous protéger contre les huit autres types.

C’était à la fois la plus belle et la pire journée de toute notre vie. Je venais de devenir maman lorsque j’ai appris que j’avais le cancer.

- Christa*

Vraie patiente canadienne atteinte du cancer du col de l’utérus. Peut ne pas être représentative de tous les patients.

GARDASIL®9 ne traite pas l’infection par le VPH, le cancer du col de l’utérus et ne prévient pas ses complications. GARDASIL®9 n’offre aucune protection contre tout type de VPH qui n’est pas contenu dans le vaccin, ni contre d’autres virus ou bactéries. 

Pourquoi se faire vacciner?

On estime que le cancer du col de l’utérus a tué 425 Canadiennes en 2019*

Le VPH n’exerce aucune discrimination. Toute personne qui a déjà été active sexuellement présente un risque.

  • Le cancer du col de l’utérus est le 3e type de cancer le plus fréquent chez les Canadiennes âgées de 20 à 40 ans.
  • On estime que quatre cas de cancer du col de l’utérus sont diagnostiqués chaque jour au Canada.

* GARDASIL®9 n’est pas indiqué pour réduire la mortalité.

GARDASIL®9 est le tout premier et le seul vaccin indiqué pour la prévention de l’infection par 9 types de VPH.

Sept de ces types de VPH peuvent causer le cancer du col de l’utérus. En outre, GARDASIL®9 contribue à la protection contre 2 types de VPH qui causent les cas de verrues génitales.

D’après la Société de gynéco-oncologie du Canada (GOC), les femmes de 25 à 45 ans qui ont des résultats normaux au test Pap doivent recevoir en priorité le vaccin contre le VPH, car c’est pour ce groupe, qu’il existe la plus grande preuve de bienfaits.

Durant la vingtaine, vous ne pensez pas qu’une maladie pourrait changer votre vie.

- Heather*

Vraie patiente canadienne atteinte du cancer du col de l’utérus. Peut ne pas être représentative de tous les patients.

Comme pour les autres vaccins, GARDASIL®9 peut causer des effets secondaires et des réactions allergiques. Les effets secondaires les plus souvent observés sont la douleur, l’enflure, la rougeur, les démangeaisons, une ecchymose (bleu), un saignement et une masse au point d’injection, de même que des maux de tête, de la fièvre, des nausées, des étourdissements, de la fatigue, de la diarrhée, de la douleur abdominale et des maux de gorge.

Plus que le cancer du col de l’utérus

Une infection par le VPH persistante peut entraîner d’autres cancers et maladies liés au VPH, tant chez les hommes que chez les femmes.

En plus d’être responsable de presque tous les cas de cancer du col de l’utérus, l’infection par le VPH peut causer :

Cancer du vagin ou de la vulve

 souvent sans symptômes

En plus d’être responsable de presque tous les cas de cancer du col de l’utérus, l’infection par le VPH peut causer :

Cancer de l’anus

les symptômes comprennent les saignements de l’anus, une difficulté à aller à la selle, de la douleur ou des bosses, des démangeaisons ou un écoulement

En plus d’être responsable de presque tous les cas de cancer du col de l’utérus, l’infection par le VPH peut causer :

Cancer du pénis*

peut se manifester sous la forme d’une excroissance saillante, semblable à une verrue ou plane sur le gland ou le prépuce et occasionner de la douleur, des démangeaisons ou de l’inflammation

GARDASIL®9 n’est pas indiqué pour la prévention ou le traitement du cancer du pénis.

Apprenez-en plus sur les cancers et les maladies liés au VPH

En plus d’être responsable de presque tous les cas de cancer du col de l’utérus, l’infection par le VPH peut causer :

Verrues génitales

excroissances de couleur chair qui peuvent occasionner des démangeaisons ou des saignements. Elles peuvent être planes ou saillantes, petites ou grosses et isolées ou en grappe

Il n’est pas trop tard pour se faire vacciner!

La vaccination contre le VPH N’EST PAS réservée aux jeunes. D’après la Société de gynéco-oncologie du Canada (GOC), les femmes de 25 à 45 ans qui ont des résultats normaux au test Pap doivent recevoir en priorité le vaccin contre le VPH, car c’est pour ce groupe, qu’il existe la plus grande preuve de bienfaits.

 

Vous pouvez contracter le virus à n’importe quelle étape de votre vie sexuelle active. GARDASIL®9 est un vaccin qui aide à vous protéger contre neuf types de VPH qui peuvent entraîner certains cancers et maladies liés au VPH. Il est indiqué chez les garçons, les hommes, les filles et les femmes de 9 à 45 ans.

Transmettez l’information sur la prévention du VPH – pas le virus!

Si vous décidez de mieux vous protéger au moyen de la vaccination, discutez de la prévention du VPH avec votre partenaire, vos amis, votre famille et vos proches.

Comme dans le cas de tout vaccin, GARDASIL®9 pourrait ne pas offrir une protection complète à chaque personne qui le reçoit. La vaccination par GARDASIL®9 ne supprime pas la nécessité du dépistage du cancer du col de l’utérus; les femmes doivent encore passer un dépistage du cancer du col de l’utérus de routine. GARDASIL®9 n’est pas recommandé pour une utilisation chez les femmes enceintes.

Questions pour votre médecin

Servez-vous des questions ci-dessous comme un guide pour vous aider à amorcer la conversation avec votre médecin et déterminer si GARDASIL®9 vous convient.

Cochez les questions qui comptent pour vous et ajoutez-en d’autres si vous en avez. Téléchargez ensuite votre guide de discussion et apportez-le à votre prochain rendez-vous chez le médecin.

En savoir plus

Questions for your doctor

Renseignez-vous sur le vaccin GARDASIL®9 auprès de votre médecin ou parlez avec un professionnel de la santé dès aujourd’hui, directement à partir de votre téléphone intelligent ou de votre ordinateur, pour savoir si la vaccination contre le VPH vous convient*.

Certaines conditions et certains frais peuvent s’appliquer.

Fermer

GARDASIL®9 : assurez-vous de recevoir tous les vaccins de la série pour bénéficier de tous les bienfaits

Si vous recevez GARDASIL®9, assurez-vous de compléter la série de vaccins : ainsi, vous bénéficierez pleinement de GARDASIL®9.

Le vaccin est peut-être couvert

Bon nombre de régimes d’assurances privés et de programmes provinciaux remboursent une partie ou le total du coût de GARDASIL®9.

 En gros, j’ai dû abandonner mon rêve d’avoir des enfants pour avoir la vie sauve.*

- Liz

GARDASIL®9 n’est pas indiqué pour traiter le cancer du col de l’utérus ou réduire ses complications.


† Vraie patiente canadienne atteinte du cancer du col de l’utérus. Peut ne pas être représentative de tous les patients.

Chez les filles et les femmes de 9 à 45 ans, GARDASIL®9 aide à protéger contre les cancers du col de l’utérus, du vagin, de la vulve et de l’anus causés par le VPH des types 16, 18, 31, 33, 45, 52 et 58, les lésions cervicales anormales et précancéreuses observées au test Pap causées par le VPH des types 6, 11, 16, 18, 31, 33, 45, 52 et 58, les lésions vaginales, vulvaires et anales anormales et précancéreuses causées par le VPH des types 6, 11, 16, 18, 31, 33, 45, 52 et 58 ainsi que les verrues génitales causées par le VPH des types 6 et 11. Chez les garçons et les hommes de 9 à 45 ans, GARDASIL®9 aide à protéger contre le cancer de l’anus causé par le VPH des types 16, 18, 31, 33, 45, 52 et 58, et les lésions anormales et précancéreuses de l’anus causées par le VPH des types 6, 11, 16, 18, 31, 33, 45, 52 et 58. Il aide aussi à protéger contre les verrues génitales causées par le VPH des types 6 et 11 chez les garçons et les hommes âgés de 9 à 45 ans.

GARDASIL®9 ne traite pas l’infection par le VPH, le cancer et ne prévient pas ses complications. GARDASIL®9 peut ne pas conférer une protection complète à toutes les personnes vaccinées. La vaccination par GARDASIL®9 ne supprime pas la nécessité du dépistage du cancer du col de l’utérus; les femmes doivent encore passer un dépistage du cancer du col de l’utérus de routine. GARDASIL®9 n’est pas recommandé pour une utilisation chez les femmes enceintes. Comme pour les autres vaccins, GARDASIL®9 risque de provoquer des effets secondaires et des réactions allergiques. Les effets secondaires les plus souvent observés sont la douleur, l’enflure, la rougeur, les démangeaisons, une ecchymose (bleu), un saignement et une masse au point d’injection, de même que des maux de tête, de la fièvre, des nausées, des étourdissements, de la fatigue, de la diarrhée, de la douleur abdominale et des maux de gorge. Communiquez avec votre médecin ou votre professionnel de la santé pour savoir si GARDASIL®9 vous convient.

Vous trouverez de l’information sur GARDASIL®9 dans la monographie de produit et à la section Renseignements pour les consommateurs accessibles ici.

Désolé, votre navigateur ne supporte pas cette action de favoris

Veuillez rajouter cette page manuellement dans vos favoris

Appuyez sur CMD/CTRL + D pour mettre cette page dans vos favoris.