Page d'accueil > Renseignements sur l’innocuité

Chez les filles et les femmes de 9 à 45 ans, GARDASIL®9 aide à protéger contre les cancers du col de l’utérus, du vagin et de la vulve causés par le VPH des types 16, 18, 31, 33, 45, 52 et 58, les lésions cervicales anormales et précancéreuses observées au test Pap causées par le VPH des types 6, 11, 16, 18, 31, 33, 45, 52 et 58, les lésions anormales et précancéreuses du vagin et de la vulve causées par les VPH des types 6, 11, 16, 18, 31, 33, 45, 52 et 58 ainsi que les verrues génitales causées par le VPH des types 6 et 11.

Chez les filles, les femmes, les garçons et les hommes de 9 à 26 ans, GARDASIL®9 aide à protéger contre le cancer de l’anus causé par le VPH des types 16, 18, 31, 33, 45, 52 et 58, et les lésions anormales et précancéreuses de l’anus causées par le VPH des types 6, 11, 16, 18, 31, 33, 45, 52 et 58. Il aide aussi à protéger contre les verrues génitales causées par le VPH des types 6 et 11 chez les garçons et les hommes âgés de 9 à 26 ans.

GARDASIL®9 ne peut protéger la personne vaccinée contre toute maladie causée par d’autres types de VPH, virus ou bactéries, ni contre les types de VPH qu’elle pourrait déjà avoir contractés, mais la plupart des personnes n’ont pas contracté tous les types de VPH contenus dans le vaccin. GARDASIL®9 ne traite pas l’infection par le VPH. GARDASIL®9 peut ne pas conférer une protection complète à toutes les personnes vaccinées.

La vaccination par GARDASIL®9 ne supprime pas la nécessité du dépistage du cancer du col de l’utérus; les femmes doivent encore passer un dépistage du cancer du col de l’utérus de routine. GARDASIL®9 n’est pas recommandé chez les femmes enceintes, et on ne doit l’employer durant la grossesse que si un médecin ou un professionnel de la santé croit que c’est absolument nécessaire. Une femme qui devient enceinte avant d’avoir reçu toute la série de vaccins doit terminer son calendrier de vaccination après la naissance de son enfant. Si vous allaitez, consultez votre médecin ou un professionnel de la santé.

Comme les autres vaccins, GARDASIL®9 peut avoir des effets secondaires. Les effets secondaires les plus souvent observés sont la douleur, l’enflure, la rougeur, les démangeaisons, une ecchymose (bleu), un saignement et une masse au point d’injection, de même que des maux de tête, de la fièvre, des nausées, des étourdissements, de la fatigue, de la diarrhée, de la douleur abdominale et des maux de gorge.

Un évanouissement peut survenir après l’injection du vaccin contre le VPH. Les signes d’une réaction allergique comprennent la difficulté à respirer, la respiration sifflante (bronchospasme), l’urticaire et l’éruption cutanée.

Ce ne sont pas tous les effets secondaires signalés. Communiquez avec votre médecin ou votre professionnel de la santé pour savoir si GARDASIL®9 vous convient.

VPH = virus du papillome humain Vous trouverez de l’information sur GARDASIL®9 dans la monographie du produit et à la section Renseignements pour les consommateurs accessibles à l’adresse disponible ici.

Passez le mot au sujet du VPH. Dites-le à un ami ou à une amie – ou à cinq!

Vous prenez des mesures pour vous protéger contre le VPH. Pourquoi ne pas aider vos amis et vos proches à en faire autant ?