Page d'accueil > Quelles sont les personnes à risque?

Dans bien des cas, les personnes ne s’aperçoivent pas qu’elles sont infectées par le VPH, car le virus ne provoque souvent aucun signe ni symptôme – c’est pourquoi elles peuvent le transmettre à d’autres à leur insu. Il pourrait suffire d’un seul partenaire infecté pour que vous contractiez le VPH. Vous pouvez contracter le VPH en embrassant ou en touchant avec votre bouche les parties génitales de votre partenaire, et cette infection pourrait causer le cancer de la bouche et de la gorge*.


* GARDASIL®9 n’est pas indiqué dans le traitement ou la prévention des cancers de la bouche ou de la gorge.

Le VPH peut toucher n’importe qui, sans distinction. Si vous êtes actif sexuellement, vous êtes à risque.

MYTHE : Seules les personnes ayant plusieurs partenaires sont à risque de contracter le VPH.

RÉALITÉ : Archi faux! Toute personne active sexuellement peut contracter le VPH. Étant donné que les personnes infectées ne présentent aucun signe ni symptôme, vous pourriez ne pas savoir si vous ou votre partenaire avez été infectés. La seule façon d’éliminer entièrement le risque de contracter le VPH est d’éviter tout contact sexuel (l’abstinence), y compris les relations sexuelles par contact cutané sans pénétration. Il suffit du contact avec un seul partenaire infecté pour contracter le virus.

MYTHE : Le port du condom offre une protection suffisante contre le VPH.

RÉALITÉ : Désolé, mais c’est faux! L’utilisation du condom ne permet pas de garantir une protection complète contre le VPH, car il ne protège que la région qu’il recouvre. Le risque de contracter le VPH par contact cutané à l’extérieur de la région recouverte par le condom subsiste. Ceci étant dit, l’utilisation du condom est un excellent moyen de réduire votre risque d’infection par le VPH, en plus d’offrir une très bonne protection contre d’autres infections transmissibles sexuellement.

MYTHE : Les hommes ne courent aucun risque de contracter le VPH.

RÉALITÉ : Complètement faux. Les hommes actifs sexuellement sont à risque de contracter le VPH, tout comme les femmes. Le VPH infecte aussi bien les hommes que les femmes.

MYTHE : Si j’ai déjà contracté une infection par le VPH, je ne peux pas en avoir une autre.

RÉALITÉ : C’est faux. Il existe plus de 100 types de VPH différents, dont environ 40 types qui infectent les voies génitales. Par conséquent, avoir une infection par un type de VPH particulier n’empêche pas d’en contracter une autre. Et si vous avez déjà contracté une infection par l’un des types de VPH contenus dans le vaccin, GARDASIL®9 contribuera à vous protéger contre les huit autres types.

Lire la suite

Cancers et maladies liés au VPH
Pour en savoir plus

Passez le mot au sujet du VPH. Dites-le à un ami ou à une amie – ou à cinq!

Vous prenez des mesures pour vous protéger contre le VPH. Pourquoi ne pas aider vos amis et vos proches à en faire autant ?